mercredi 13 décembre 2017

Mon ami de la jungle

Mon ami de la jungle, par Marie Fouquet, illustré par Amélie Clavier, 48 pages, collection les Kapoches, Kilowatt

Ce qu'en dit l'éditeur:

L'agitation règne dans le quartier, mobilisé pour accueillir Nadim et sa famille. A l'école, Tom et ses copains attendent avec curiosité ce nouvel élève, tout droit venu de la Jungle. La jungle? Celle de Calais est bien loin de la forêt colorée que Tom a imaginée. Mais l'amitié se moque des malentendus et de ces différences. 

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: La touchante simplicité du texte illumine ce sujet sensible. Un grand bravo!

Les Nivuniconnus / Petite

Petite / Les Nivuniconnus, par Jo Hoestlandt, illustré par Clémence Dupont, 32 pages, Les éditions du Pourquoi pas

Petite:
- Quelle lettre vous préférez? Jamais personne ne m'avait demandé cela, et pourtant, c'était une vraie question, pour un écrivain!
J'avais écrit, depuis plus de de 50 ans, des milliers de fois chacune des 26 lettres que compte notre alphabet, et bêtement, je ne m'étais jamais posé cette question.

Les Nivuniconnus:
Qui étaient les Nivuniconnus? Des étrangers, arrivés dans une caravane. On ne savait d'où ils venaient. Jusqu'ici, on ne leur avait guère prêté attention. Mais là, les gens commencèrent à se poser des questions.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Deux jolies histoires portées par les splendides illustrations de Clémence Dupont qui interrogent notre regard sur les gens du voyage.

Et toi, tu manges quoi? / Le secret des lucioles

Et toi, tu manges quoi? par Yves-Marie Clément, illustrations Christelle Diale

J'ai découvert un site génial: quimangequoi.com! Tu cliques sur un calendrier, tu choisis une année, un personnage animé apparaît... et il te raconte sa vie!!!

Le secret des lucioles, par Julia Billet, illustrations Christelle Diale

Sacha ma voisine passe une partie de sa vie à regarder voler les papillons et à suivre des yeux les araignées. Elle se penche parfois au-dessus de l'étang et caresse le dos des grenouilles.

32 pages, éditions du Pourquoi pas

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Une jolie découverte!


Colères sioux

Colères sioux, Les guerriers d'Iktomi, par Adrian C. Louis, Folio, 464 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Rudy Yellow Shirt, Sioux oglala, membre de la police tribale de la réserve de Pine Ridge, passe une bonne partie de son temps à arrêter les Indiens en état d'ivresse. Une nuit, pendant son service, Rudy se cogne la tête et tout bascule : Iktomi, personnage trouble, esprit aux pouvoirs ambigus, sème la zizanie dans sa vie. Rudy devient périodiquement le «Guerrier de la Vengeance», un justicier de l'ombre qui châtie les criminels malchanceux.
Un beau soir, il s'en prend au symbole du fléau qui détruit les Sioux depuis leur premier contact avec les Blancs, en incendiant l'un des nombreux débits de boissons qui bordent la réserve. Iktomi lui prépare alors une surprise diabolique...
Raconté à la façon des légendes indiennes, ce roman nous entraîne dans le monde des Sioux d'aujourd'hui, un monde ancré dans une réalité désespérante.

Ma cote d'amour: ***** Je n'accroche pas
Commentaire spontané: L'écriture assez crue et les situations glauques et brutales m'ont mises mal à l'aise.

Parapluie

Parapluie par Will Self, éditions de l'Olivier, 416 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Angleterre, 1971. Un psychiatre, le Dr Zachary Busner, s’intéresse au cas d’Audrey Death, une femme plongée dans un état catatonique depuis près de cinquante ans. Pour soigner sa patiente, Busner lui administre une drogue proche du LSD, qui va réveiller chez elle le récit de toute une vie.
Et c’est un monde fourmillant qui prend corps, celui du Londres de 1915, avec ses usines de parapluies, de munitions, l’émergence du féminisme et du socialisme. Mais aussi la Grande Guerre, dans laquelle se perdent les frères d’Audrey, Stanley et Albert.
Qu’est-il arrivé à Audrey ? Et que fait-elle dans cet asile d’aliénés ? Obsédé par cette question, Busner ne reconstituera le puzzle Death que dans les années 2000.
Multipliant les collisions de récits et d’époques, Parapluie mêle avec maestria la grande et la petite Histoire dans cet extraordinaire roman-fleuve aux accents joyciens.

Ma cote d'amour: ***** Abandon 
Commentaire spontané: Un roman trop complexe pour ma disponibilité d'esprit actuelle... Dommage.

mardi 5 décembre 2017

Docteur Rat

Docteur Rat par William Kotzwinkle, Cambourakis, 282 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Dr Rat, rongeur mentalement déséquilibré et mégalomane, a fait alliance avec la cause des hommes : dans le laboratoire où il est enfermé avec des dizaines d’autres animaux, il prêche la soumission à une science qui leur réserve pourtant un sort peu enviable. Mais le délire masochiste du Dr Rat ne pourra empêcher la révolte de gronder parmi ses congénères : le laboratoire se transforme en champ de bataille révolutionnaire. Paru vingt ans avant L’ours est un écrivain comme les autres, cette comédie animalière de William Kotzwinkle est une fable grinçante et sarcastique qui dénonce vivement la cruauté des hommes envers le règne animal.

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané:  Il faut souvent avoir le cœur bien accroché. Le début et la fin sont glaçants.

Star Trip

Star Trip par Eric Senabre, Didier Jeunesse, 288 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

1968, Idaho. Dans sa maison perdue au milieu des champs de  patates, May, 15 ans, s’occupe comme elle peut de son petit  frère, depuis que ses parents sont partis précipitamment en mission. Pour  le distraire de son handicap, elle lui fabrique en secret la navette spatiale  de sa série préférée : Star Trip. Quelle n’est pas alors sa surprise de voir  débarquer chez elle l’acteur principal de la série ! Le capitaine Burke  se révèle très désagréable, mais il joue son rôle à la perfection et le petit  garçon confond fiction et réalité… Sous l’impulsion de l’acteur, commence  un voyage rocambolesque et drôlatique jusque dans l’Utah pour  le lancement de la navette ! L’adolescente rebelle n’est pas dupe. Elle doute  des bonnes intentions du capitaine Burke mais va tout faire pour fuir  cette Amérique rurale profonde qui l’étouffe.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Beau style classique, personnages attachants et situations rocambolesques à gogo, je dis "Go!"