samedi 25 mai 2019

Contes carnivores

Bernard Quiriny, 224 pages, Points

J'ai lu ce livre dans le cadre de Mai en nouvelles proposé par les blogs  Hop !Sous la couette et La nuit je mens.

Présentation du Seuil:

Un botaniste amoureux de sa plante carnivore ;
Un curé argentin qui a la faculté de se dédoubler dans différents corps ;
Onze écrivains morts que vous n’avez jamais lus ;
Une femme-orange qui se laisse littéralement boire par ses amants;
Une société d’esthètes fascinés par les marées noires ;
Des indiens d’Amazonie qu’aucun linguiste ne comprend ;
Et l’extraordinaire Pierre Gould qui ressurgit sans cesse en héros transformiste…

Quatorze nouvelles fantastiques à l’imagination débridée et au style ciselé, dans la grande tradition des labyrinthes borgésiens et du Passe muraille d’Aymé. Le lecteur attentif croisera aussi l’ombre de Thomas de Quincey, le fantôme de Michel de Ghelderode et celui d’Enrique Vila-Matas, qui s’invite en personne dans la préface.
Combien ce livre a fait battre mon cœur: ❤️❤️❤️❤️
Commentaire spontané: Un style jouissif, des idées à la fois burlesques et inquiétantes, quel régal!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire