lundi 30 septembre 2019

De pierre et d'os

Bérengère Cournut, Le Tripode, 220 pages

Présentation de l'éditeur:

« Les Inuit sont un peuple de chasseurs nomades se déployant dans l'Arctique depuis un millier d'années. Jusqu'à très récemment, ils n'avaient d'autres ressources à leur survie que les animaux qu'ils chassaient, les pierres laissées libres par la terre gelée, les plantes et les baies poussant au soleil de minuit. Ils partagent leur territoire immense avec nombre d'animaux plus ou moins migrateurs, mais aussi avec les esprits et les éléments. L'eau sous toutes ses formes est leur univers constant, le vent entre dans leurs oreilles et ressort de leurs gorges en souffles rauques. Pour toutes les occasions, ils ont des chants, qu'accompagne parfois le battement des tambours chamaniques. » (note liminaire du roman) Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n'a d'autre solution pour survivre que d'avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d'une quête qui, au-delà des vastitudes de l'espace arctique, va lui révéler son monde intérieur. Deux ans après son roman Née contente à Oraibi, qui nous faisait découvrir la culture des indiens hopis, Bérengère Cournut poursuit sa recherche d'une vision alternative du monde avec un roman qui nous amène cette fois-ci dans le monde inuit. Empreint à la fois de douceur, d'écologie et de spiritualité, De pierre et d'os nous plonge dans le destin solaire d'une jeune femme eskimo. Édition augmentée d'un cahier de photographies.

Combien ce livre a fait battre mon cœur: ❤️❤️❤️❤️
Commentaire spontané: Cette histoire atypique et intemporelle nous plonge dans l'âme inuite. Merci, Bérengère Cournut, d'avoir su tirer un si bon profit de votre résidence d'écriture au sein des bibliothèques du Muséum National d'Histoire Naturelle. Avec ce livre, on fait un voyage profondément humain, entre failles et grandeurs au beau milieu d'une nature prépondérante.
Mention spéciale pour la couverture, que je trouve admirable et remarquablement adaptée à l'atmosphère du texte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire