dimanche 28 juillet 2019

Attendez-moi métro République

Hanan Ayalti, 448 pages, éditons de l'Antilope

Présentation de l'éditeur:

Les Sokolovski, immigrés juifs polonais à Paris, sont pris dans la tourmente de l’Occupation. Le père voit sa boutique aryanisée.Le fils Jacques, résistant communiste, participe à des attentats. Recherché par la Gestapo, il se cache. Au-delà de l’énigme policière, ce roman fait découvrir une société d’immigrés, et le regard d’un écrivain immigré sur la société française.

Écrit en 1943 en Uruguay, Attendez-moi métro République a permis aux Juifs d’Amérique de découvrir les conditions de vie en France occupée. C’est le premier roman de Hanan Ayalti traduit en français.



Extrait du roman


« — Dis-moi, Jacques, c’est quoi exactement les Juifs ? Pourquoi on les persécute plus que les autres ?
Jacques ne répondit pas tout de suite. Que pouvait-il dire. Il se rappela sa première conversation avec Germaine sur ce sujet. Il y a des années, quand la France était libre, bien avant la tourmente actuelle. Elle ne lui avait pas accordé d’importance, se contentant de faire remarquer :
— Juif ? Mais tu parles français comme tout le monde ! »


Combien ce livre a fait battre mon cœur: ❤️❤️❤️
Commentaire spontané: Une histoire assez classique pour qui est friand de littérature sur la période 39-45, mais qui fonctionne bien. Des passages très instructifs sur les différentes populations juives dans le Paris de cette époque (nouveaux arrivants vs Juifs du cru, Juifs de l'Est vs Juifs français, Juifs intégrés vs Juifs religieux, Juifs du Pletzl vs Juifs des beaux quartiers, etc.). Plusieurs pages propices à de belles réflexions. Par exemple, les pages 207-208: à partir d'une expression entendue par le jeune Jacques au lycée ("le petit Juif polonais"), l'auteur questionne l'identité juive d'une manière ironique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire