dimanche 24 juin 2018

Transport

Transport, Yves Flank, éditions de l'Antilope, 136 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Dans un wagon vers l’inéluctable, se croisent les pensées de l’homme brun et de la femme rousse. L’homme brun donne à entendre, à voir, à sentir ce qui s’y passe. La femme rousse revit la passion amoureuse qu’elle chante dans sa tête. Elle appelle son grand amour au secours. 

Extrait du roman

« Mon amour, mon amour, ô mon amour, maintenant je crie en plein visage. Vas-tu pleurer, vas-tu revenir, délaisser tes ombres et me sourire, répondre à cette attente infernale, m’empêcher de sombrer de trop de solitude ?Je voudrais lacérer ton épaule, cracher un venin verdâtre, l’anéantir de mes pensées, souffler sur ma douleur, t’aimer intensément.
Tu entends, tu entends ? »

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: J'attendais beaucoup de ce livre; je n'ai pas été déçue. Une question cependant m'obsède: pourquoi un roman aussi court alors que l'agonie des protagonistes a duré des jours qui s'apparentaient à des années?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire