dimanche 3 mars 2019

Donne-moi encore cinq minutes

Donne-moi encore cinq minutes, Yoanatan Berg, L'antilope, 512 pages

Présentation de l'éditeur:

Bnaya et Yoav ont grandi dans la même colonie juive de Cisjordanie. Devenu adulte, Bnaya l’habite toujours au moment où le gouvernement israélien ordonne son démantèlement. Yoav l’a quittée après avoir vécu un drame pendant son service militaire. Il mène une existence laïque à Tel-Aviv.
Les deux amis peuvent-ils se retrouver ?

Extrait du roman

« Quelques années après que Rachel et moi nous sommes installés ici, c’était au milieu des années quatre-vingt, j’ai commencé à faire du footing autour de l’Implantation. Pas pour ma santé, ou en tout cas pas uniquement pour ma santé. C’était aussi une façon d’afficher notre présence. Je voulais qu’on nous voie, qu’on nous voie vraiment.  »
Combien ce livre a fait battre mon cœur: ❤️❤️❤️
Commentaire spontané: Une plongée passionnante dans un univers méconnu: celui des colonies juives de Cisjordanie. Tensions, espoirs, désillusions, doutes, passions y sont exacerbés. Une lecture qui m'a captivée de façon exponentielle au fil des pages. Un témoignage fort sur la jeunesse israélienne confrontée à la peur permanente, et qui apprend à vivre avec ses démons.
Une phrase du livre qui m'a frappée:
Il sait reconnaître l'origine des véhicules sans même regarder les plaques d'immatriculation et, s'il lui arrive parfois de se crisper, les sens aux aguets, ce n'est pas de peur, non, non, rien qu'un petit coup au ventre dès qu'une voiture palestinienne arrive sur sa gauche et le double.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire